Back to top

L’entraînement au service de la prise en soins : la pesée des varis roux

Prise en soin

L'entraînement des animaux ne s'effectuent pas qu'en séance mais dans la prise en charge quotidienne. Apprendre à les faire suivre un soigneur ou se déplacer permet d'éviter tout contact direct avec l'humain quand cela n'est pas nécessaire. C'est par exemple le cas de la pesée.

En soins animaliers, toute capture est à éviter, cela intensifie considérablement le stress de l’animal et le risque de blessure de ce dernier, s’il tente de s’échapper des prises du soigneur, qui lui aussi encoure un risque de morsure. Entraîner l’animal à se déplacer permet d'écarter ce danger.

Après deux mois passés au Parc Zoologique de Paris, les varis roux (Varecia rubra) vont être pesés pour suivre l’évolution de leur poids, en partie témoin de leur état de santé. Pour ces trois femelles lémuriens, c’est la première fois qu’elles repassent sur la balance depuis la pesée de leur arrivée – directement dans leur boîte de contention. Pas question pour cela de les attraper, c’est en parfaite autonomie, guidées par les soigneurs, qu’elles vont monter sur la balance.

Pour les varis roux dont c’est la première fois, Jean-Yves Lavaud, soigneur animalier explique : « il faut s’armer de patience. Si ce n’est pas concluant aujourd’hui, on réitère demain ». Armé de son pain d’épice, main tendu vers l’animal et d'une voix calme et posée, le soigneur va multiplier les appels jusqu’à ce que l’animal finissent par s’approcher et poser finalement, ses quatre pattes sur la balance. « D’abord elles s’approchent, elles sentent, elles observent, elles tâtonnent, et puis elles prennent confiance petit à petit, explique le soigneur. Et quand l'action est répétée, toutes les deux semaines, elle s’habituent vite et ne se posent plus trop de question. »

Vous aimerez aussi