Back to top

Faites connaissance avec Aramis, le jaguar noir

Parrainage

Véritable star du Parc zoologique de Paris, son regard perçant en envoûte plus d’un. Actuellement logé à la Ménagerie du Jardin des plantes, Aramis le jaguar noir est un des animaux parrainables de la biozone Guyane-Amazonie.

Avec son regard pénétrant, son pelage noir laissant deviner des taches mordorées et sa démarche chaloupée, Aramis intrigue plus d’un visiteur. Ce magnifique mâle jaguar, Panthera onca, est arrivé en France il y a un peu plus d’un an, en octobre 2012, par convoi routier depuis le zoo où il est né en 2009, à Varsovie, en Pologne. Débarqué à la Ménagerie du Jardin des plantes aux côtés de Tao la panthère de Chine, Panthera pardus orientalis, et Black Earl le caracal, Caracal caracal, tous trois faisaient partie du programme d’échange d’animaux inscrit dans le cadre de l'EAZA (Association européenne des zoos et aquariums). Mais pour Aramis, cette résidence est provisoire car il sera transféré au Parc zoologique de Paris en février 2014.

Le jaguar, un puissant prédateur « quasi menacé »

Le jaguar, Panthera onca, est un mammifère carnivore de la famille des félidés vivant dans les forêts humides d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud et historiquement vénéré par la culture maya. L'animal possède un corps massif et son pelage se compose de taches disposées en rosettes. Le pelage noir d’Aramis est très rare. Le jaguar est le plus grand félin d’Amérique et le troisième plus grand félin au monde derrière le lion et le tigre.

C’est un prédateur opportuniste qui s’attaque à de gros animaux, tels que les tapirs et cervidés, et chasse le plus souvent à l’affût, en tendant des embuscades. Sa force importante lui permet de transporter de grosses proies en haut des arbres. Sa mâchoire a une puissance telle qu’elle lui permet de transpercer le crâne de ses proies ou encore la carapace des tortues. Cette technique de mise à mort, unique dans le monde animal, ne le protège toutefois pas des hommes. En effet, dans son milieu d'origine, certains le considèrent comme nuisible et le chassent pour protéger leurs troupeaux. De même, sa peau, ses griffes ou ses dents sont très convoitées par les braconniers. Le jaguar est donc classé comme espèce "quasi menacée" par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Si vous souhaitez parrainer Aramis, c’est par ici.

Vous aimerez aussi

Au cœur des biozones
Triton alpestre © MNHN - François-Gilles Grandin
7 octobre 2019

Il faut sauver le triton de Bosnie

Au cœur des biozones
Tinus, le lamantin © Manuel Cohen - MNHN
3 octobre 2019

Tinus et Kaï fêtent leur anniversaire