Back to top
Coronille © MNHN - F.G. Grandin

Avril : des nouvelles du zoo confiné

Au cœur des biozones

Le Parc zoologique de Paris est actuellement fermé, mais la vie continue pour nos animaux : naissances, reproductions, soins vétérinaires… Entrez dans nos coulisses !

En cette période de confinement, les équipes du Parc zoologique de Paris restent mobilisées pour prendre soin des animaux et répondre à tous leurs besoins. Découvrez les dernières nouvelles du zoo…

Deux petits nouveaux chez les oryx algazelles

Les femelles Little Beau et Indigo ont donné naissance à deux mâles, respectivement les 27 février et 6 mars derniers. Ils se portent bien et profitent des beaux jours.

Ces naissances sont très importantes pour la sauvegarde de l’espèce, estimée éteinte à l’état sauvage. En effet, aucun oryx algazelle n’a été observé dans la nature depuis 1983... Quelques milliers d’individus subsistent en captivité, dans des réserves proches de leur habitat naturel.

Jeune oryx algazelle © MNHN - F.G. Grandin
Pesée des jeunes oryx algazelles © MNHN

Bientôt un heureux événement chez nos otaries à crinière ?

Lors d’un contrôle échographique au mois de mars, quelle ne fut pas notre surprise de découvrir, dans l’abdomen de chacune de nos femelles… un petit battement cardiaque !

Il s’agit de la première gestation d'Ela (7 ans et demi) et de Nora (9 ans et demi). Les mises bas devraient avoir lieu entre fin juin et mi-juillet ! La vie en colonie des otaries implique que nous ne pouvons connaître l’identité du père pour le moment… Nous effectuerons une recherche génétique de paternité après les naissances.

Grâce à l’entraînement médical réalisé par les soigneurs, nous sommes en mesure de suivre ces gestations à travers des examens réguliers, parfois assortis de prises de sang.

L’équipe réfléchit déjà aux adaptations à réaliser afin d'accueillir comme il se doit ces deux nouveaux pensionnaires : bassin de maternité, ajustement des rations alimentaires pour préparer la lactation…

Sans oublier des moyens d’isolement, pour éviter qu’un nouveau-né de 13 kg ne croise un mâle de 270 kg !

Les naissances d'otaries de Patagonie sont très rares dans les zoos européens : quatre seulement ont été enregistrées en 2019, aucune en 2018.

Échographie des otaries à crinière © MNHN
Échographie d’Ela © MNHN

Deux œufs de touraco ont éclos !

Un jeune touraco à joues blanches est sorti de sa coquille dimanche 22 mars dernier, et un deuxième mi-avril.

Pour bien grandir, ces petits gloutons ont droit à une recette spéciale : entre sept et neuf fois par jour, ils ingèrent environ 10 % de leur poids du matin ! Un apport de nourriture conséquent pour ces oiseaux principalement frugivores, à la croissance éclair. Nés avec moins de 20 grammes au compteur, ils pourront en peser près de 300 une fois adulte.

Le touraco à joues blanches est une espèce vivant en Éthiopie et au Soudan du Sud. Bien qu'elle ne soit pas considérée comme menacée, elle est assez rare dans les zoos européens, où peu d’établissements la reproduisent avec succès. Il s’agit donc d’un élevage délicat qui requiert précision et attention de la part de notre équipe.

Jeune touraco à joues blanches © MNHN
Touraco à joues blanches © I. Chrumps - CC BY-SA 3.0

Mise en contact des fossas

Fin mars, nos soigneurs ont détecté le début des chaleurs de Zanahary, notre femelle fossa. Ils ont ainsi pu réaliser la délicate mise en contact du couple, d'abord visuelle, puis physique...

En 2018, Zanahary et Sambara avaient donné naissance à trois jeunes. Il s’agit d'un des seuls couples reproducteurs du plan d’élevage en Europe (EEP).

Il est donc particulièrement important qu'ils puissent avoir des petits cette année encore, afin de maintenir une diversité génétique au sein de la population de fossas conservée dans les zoos européens (75 animaux répartis dans moins de 26 zoos). Cette espèce est classée « vulnérable » par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Si la saillie a été efficace, une naissance est à espérer au mois de mai !

Fossas © MNHN - F.G. Grandin
Jeunes fossas nés en 2018 © MNHN - F.G. Grandin
Fossa © MNHN - F.G. Grandin

Le jaguar Aramis en pleine forme

Vendredi 10 avril, notre jaguar noir préféré a eu droit à un examen clinique complet : suivi rénal et dentaire, contraception, vaccination... Sans oublier un échantillonnage pour le SARS-CoV-2.

Rassurez-vous : les résultats sont bons. Aramis attaque sa 11e année en pleine forme !

Examen du jaguar Aramis © MNHN
Aramis le jaguar © FG Grandin - MNHN
Aramis, le jaguar © MNHN - FG Grandin

Premiers œufs de flamants

Nos équipes ont profité de cette période de fermeture pour bien préparer la saison de reproduction de nos flamants roses, en avance cette année en raison d’un hiver et d’un printemps très doux. Ainsi, nos oiseaux ont déjà pu pondre de nombreux œufs !

Les nids sont édifiés dans la partie marécageuse de la Grande Volière : ces monticules de boue peuvent atteindre 40 cm de haut.

Œuf de flamant rose © MNHN - F. G. Grandin

Mais aussi…

Éclosion de deux poussins manchots, contrôle clinique des raies d’eau douce, échographie de la femelle titi, ponte de la femelle iguane… Il s’en passe des choses au Parc zoologique de Paris !

Envie de ne manquer aucune actualité pendant le confinement ? Suivez-nous sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram et YouTube.

Des questions sur le COVID-19 ? Consultez notre FAQ et notre actualité dédiée.

Anesthésie d'une femelle titi © MNHN
Examen échographique des raies d'eau douce © MNHN

Vous aimerez aussi