BILLETTERIE EN LIGNE OBLIGATOIRE

Réservez votre billet en ligne.

La réservation de billet d’entrée est obligatoire pour tous, y compris les visiteurs bénéficiant de la gratuité et les détenteurs de titre d’entrée (billets achetés à l’avance, billets prolongés, invitations, pass annuel…), pour ces derniers la réservation est gratuite.

Aucune vente sur place ne sera possible.

En semaine nous proposons un billet daté pour le jour de visite et le weekend deux tranches horaires par jour (matin et après-midi).

Veuillez noter que les jours de forte affluence, notamment les weekends, le temps d'attente à l'entrée du zoo et de la serre peut être très important. Les périodes d’affluence à l’entrée sont généralement le matin à l’ouverture et en début d’après-midi.

Toutes nos équipes sont mobilisées pour vous offrir un accueil de qualité, et garantir le respect des règles sanitaires et de sécurité.

Back to top
Oryx algazelle © MNHN - F.G Grandin

L'oryx algazelle

Depuis les années 1980, l'oryx algazelle est une espèce considérée comme éteinte à l'état sauvage. Elle subsiste grâce à quelques milliers d'individus vivant en captivité.

Fiche d’identité

Classe, ordre et famille :
Mammifères, Cétartiodactyles, bovidés
Espèce :
Oryx dammah
Durée de vie :
27 ans en captivité
Taille & poids :
1,10 - 1,25 m (au garrot) ; 150 - 200 kg
Gestation :
8-8,5 mois, 1 petit
Habitat naturel :
déserts, savanes sèches
Régime alimentaire :
Herbivore
Région d'origine :
Afrique du Nord
Statut UICN : 

Éteint à l'état sauvage (EW)

Mode de vie

Contrairement à l'addax, l'oryx algazelle ne se rend jamais dans le vrai désert. Il se cantonne aux savanes, steppes et semi-déserts. Cet animal est végétarien à tendance herbivore, c'est une espèce principalement brouteuse.

Au début du XXe siècle, on observait de grandes migrations d’oryx algazelles à travers le Sahel pendant la saison sèche. Ces animaux, en quête d’eau et de nourriture, se réunissaient par milliers. Mais, depuis les années 1950, la chasse de loisir, la compétition avec le bétail, la désertification ont causé d’irrémédiables dommages à ces populations. Aucun oryx algazelle n’a été observé dans la nature depuis 1983.

Signes distinctifs

L’oryx algazelle se reconnaît à ses longues cornes, à sa face et sa robe de couleur blanche.
Pour survivre dans des régions arides où les ressources en eau sont faibles, cet animal est capable de ne compter que sur l’eau contenue dans les aliments qu’il ingère : il peut ainsi se passer de boire pendant plusieurs semaines !

Anecdote

Relâcher des oryx nés en captivité dans le milieu naturel n’est pas simple, les réintroductions n'étant envisageables que si les causes de disparition sont maîtrisées...

Oryx algazelle © MNHN - F.G Grandin

Le groupe d'antilopes du désert

Faites connaissance avec les antilopes du désert

Les oryx algazelles et les addax ne partagent pas le même enclos au Parc zoologique de Paris. En revanche, ces deux espèces de la famille des bovidés ont une caractéristique commune : elles comptent parmi les espèces les plus menacées et dont la conservation est la plus urgente.

Jeune oryx algazelle © MNHN - F.G. Grandin
Addax © MNHN - F.G Grandin

Parrainer Le groupe d'antilopes du désert

Vous pouvez parrainer cette espèce pour préserver la biodiversité et bénéficier de contreparties exclusives.

Parrainer cette espèce
Parrain