Back to top
Peau de girafe naturalisée.

Dernier au revoir à Agamie la Girafe

Au cœur des biozones

Agamie, doyenne des girafes du Parc Zoologique de Paris, est décédée dans la nuit du 28 juin 2019. 

Une longévité record

Le vendredi 28 juin 2019, l’équipe du Parc zoologique de Paris a constaté la mort de la célèbre girafe et doyenne Agamie. Pendant les 36 années passées au zoo où elle est née en 1983, elle a donné naissance à 14 petits, qui ont été répartis à travers le monde et se sont eux-mêmes reproduits.

Identifiable à sa robe et ses tâches foncées, ainsi qu’à l’os saillant situé au niveau de la croupe, Agamie était dotée d’un tempérament calme et apaisant pour le reste du groupe. Agamie faisait l’objet d’une vigilance des équipes depuis le printemps, en raison de son âge, malgré un bon état de santé. La veille de sa mort, elle mangeait et profitait de sa pierre à sel. Dans la nature, une girafe vit en moyenne entre 20 et 25 ans. L’une des filles d’Agamie, Goumie, est toujours au Parc zoologique de Paris.

QUE SE PASSE-T-IL À LA MORT D'UNE GIRAFE ?

Dès que les soigneurs ont constaté la mort d'Agamie, ils ont accéléré la sortie de ses congénères dans les espaces extérieurs et procédé à la fermeture de la galerie intérieure. Les équipes se sont ensuite chargées de l'évacuation et du transfert en zone technique.

Lorsqu'un animal meurt au sein du Parc zoologique de Paris, une autopsie est programmée afin d'identifier la cause du décès. Celle-ci a été réalisée le jour même et a permis de déterminer que la mort était d'origine cardiaque. Surtout, elle a révélé un bon maintien de la fonctionnalité des organes, ce qui est très positif au regard de l'âge avancé d'Agamie. Cette information permet de confirmer la bonne qualité de vie de la doyenne du groupe et l'absence de cause chronique de douleur.

Le Muséum national d'Histoire naturelle étant un établissement de recherche, de conservation et de diffusion des connaissances scientifiques, les restes de la girafe seront transférées aux équipes afin d'alimenter les études et de tirer des enseignements pour l'amélioration du bien-être des girafes.

Le groupe de girafe du parc.  s

UNE GRANDE HISTOIRE AVEC LES GIRAFES...

Les girafes sont l'une des espèces emblématiques du Parc zoologique de Paris depuis bien avant la réouverture en 2014. En effet, à sa création en 1934, le zoo accueillait déjà un groupe de girafes ! Depuis 85 ans, ce ne sont pas moins de 150 naissances qui y ont eu lieu.  
 
Malgré la fermeture du Parc pour travaux en 2008, les girafes sont restées sur place. Aujourd'hui, le groupe du Parc zoologique de Paris est composé de 14 girafes, parmi lesquelles 13 adultes - 11 femelles et 2 mâles - et 1 girafon. Toutes ces girafes sont issues de la sous-espèce Giraffa camelopardalis anitquorium, plus communément appelée girafe d’Afrique de l’Ouest ou girafe du Kordofan. Aujourd'hui, le groupe du Parc zoologique de Paris est l'un des plus importants groupes d'Europe.
 
La girafe est une espèce classée en danger critique d’extinction par l’IUCN. 

 

... qui continue !

La vie est ainsi faite, quelques jours après le décès d'Agamie, sa fille, Goumie, a donné naissance à son petit-fils, Odja ! Le girafon est en bonne santé et s'intègre bien au groupe. 
 

Pour tout savoir sur cette naissance  exceptionnelle  lisez l'article dédié ! 

Vous aimerez aussi

Au cœur des biozones
Triton alpestre © MNHN - François-Gilles Grandin
7 octobre 2019

Il faut sauver le triton de Bosnie

Au cœur des biozones
Tinus, le lamantin © Manuel Cohen - MNHN
3 octobre 2019

Tinus et Kaï fêtent leur anniversaire