Back to top
Manchots dans l'eau © MNHN - Manuel Cohen

Fraîcheur garantie au zoo cet été

Au cœur des biozones

Doit-on s’attendre à une canicule cet été ? Au Parc zoologique de Paris, tout est prévu pour que les animaux « restent au frais », même par fortes chaleurs !

Glaçons, douches et brumisateurs

Les équipes du Parc zoologique de Paris rivalisent d’ingéniosité pour garantir le bien-être des animaux, y compris quand les températures grimpent.

Le bassin des manchots de Humboldt est par exemple équipé d'un brumisateur pour humidifier leurs plumes et rafraîchir l’air ambiant, tout en les préservant des moustiques. Malin, non ?

Les rhinocéros, qui ont la peau sensible malgré leur cuirasse, peuvent quant à eux prendre des bains de boue pour se protéger du soleil. Une bauge a été aménagée à cet effet dans leur enclos : une vraie cure thermale.

Des enrichissements alimentaires spéciaux sont également proposés à certains animaux (pumas, fossas, otaries, jaguars, lions…) : leur nourriture est dissimulée dans des glaçons ! Ces douceurs désaltérantes, très appréciées de nos pensionnaires, ont l’avantage d’allonger le temps de repas.

Nos soigneurs, aux petits soins, proposent aussi des douches à certains d’entre eux (autruches, aras hyacinthe…), et veillent à ce que tout le monde s’hydrate bien.

Enfin, de nombreux enclos sont équipés de végétation pour s’abriter du soleil et de bassins où les animaux peuvent faire trempette : l’eau provient des puits de forage et sort à 14 °C !

Enrichissement glacé des lions © MNHN
Enrichissement glacé des otaries © MNHN - Juliette Fontaine
Bauge des rhinocéros © MNHN - F.-G. Grandin
Jaguar dans l'eau © MNHN - F.-G. Grandin
Enrichissement glacé du puma © MNHN - F.-G. Grandin
Manchots de Humboldt © MNHN - F.-G. Grandin
Loutre dans l'eau © MNHN - F-G. Grandin
Jaguar © MNHN - F.-G. Grandin

Chaud, moi ? Jamais !

Certaines espèces, notamment celles de la Biozone Afrique, sont très bien équipées pour affronter sereinement la chaleur estivale.

Nos antilopes du désert, par exemple, sont originaires de régions arides où les ressources en eau sont faibles. Pour faire face à ces contraintes, l’oryx algazelle est capable de ne compter que sur l’eau contenue dans les aliments qu’il ingère : il peut ainsi se passer de boire pendant plusieurs semaines !

L’addax est l’antilope la mieux adaptée aux milieux désertiques : son pelage clair réfléchit la lumière des rayons du soleil, ses larges sabots lui permettent de marcher sur le sable chaud et son sang est refroidi au niveau du nez. Autre atout : son urine concentrée lui permet de limiter les pertes d’eau.

Pour se préserver des fortes chaleurs, suricates et otocyons ont une astuce bien à eux : ils se réfugient dans leurs terriers pendant les heures les plus torrides de la journée. Cela dit, les suricates aiment aussi prendre des bains de soleil quand les températures ne sont pas trop élevées…

Addax © MNHN - F.-G. Grandin
Jeune oryx algazelle © MNHN - F.G. Grandin
Suricates © MNHN – F-G. Grandin
Otocyon © MNHN – F-G. Grandin

Et vous, redoutez-vous la canicule ? Pas de panique : en été, le Parc zoologique de Paris est ouvert dès 9 h 30 le matin et jusqu’à 20 h 30 le soir !