pass sanitaire

À compter du 21 juillet, conformément au décret n° 2021-955 du 19 juillet 2021, un pass sanitaire devra être présenté afin d’accéder au Parc zoologique de Paris.

Une tolérance sera appliquée pour les 12-17 ans jusqu'au 30 août. Cette obligation ne s’applique pas aux enfants de moins de 12 ans.

Les visiteurs ayant acheté un billet avant le 21 juillet et qui ne satisfont pas aux obligations sanitaires peuvent demander l'échange ou le remboursement de leur billet.

Pour garantir la sécurité de tous les visiteurs et personnels, le port du masque demeure obligatoire dans les espaces intérieurs et les files d'attente. Il est recommandé dans les espaces de plein air.

Back to top
Suricates © MNHN – F-G. Grandin

Le suricate

Le suricate est un petit mammifère diurne, qui se reconnaît à sa posture caractéristique, debout sur les pattes arrières. Au Parc zoologique de Paris, les suricates partagent leur enclos avec les otocyons.

Fiche d’identité

Classe, ordre et famille :
Mammifères, Carnivores, Herpestidés
Espèce :
Suricata suricatta
Durée de vie :
Environ 10 ans
Taille & poids :
45 à 50 cm ; 625 g à 1 kg
Gestation :
Environ 70 jours
Habitat naturel :
Plaines semi-arides, brousse et prairies herbeuses
Régime alimentaire :
Insectivore opportuniste
Région d'origine :
Sud-Ouest de l'Afrique
Statut UICN : 

Préoccupation mineure (LC)

Mode de vie

Le suricate est un animal diurne vivant en groupe, sur un territoire qui peut être partagé pacifiquement avec d’autres congénères. Habile et minutieux, il peut se nourrir de proies venimeuses. Pendant la gestation de la femelle dominante, celle-ci chasse les femelles dominées non-gestantes du groupe. L’ensemble des adultes participe à l’élevage et à la surveillance des jeunes, et à l’apprentissage de la chasse.

Signes distinctifs

Le suricate se reconnaît à sa posture caractéristique : sa queue l’aide à garder l’équilibre et à se tenir facilement sur ses membres postérieurs. Ses oreilles, quant à elles, lui permettent d’être à l’affût de la moindre menace. Quand il creuse, elles peuvent se rabattre le long de sa tête pour empêcher la poussière d’y rentrer. Le suricate vocalise beaucoup, lors de la chasse ou pour donner l’alerte. 

Anecdote

Lorsque les suricates cherchent leur nourriture, ils occupent à tour de rôle le poste de sentinelle, guettant l’arrivée d’éventuels prédateurs sur terre ou dans les airs. Dès que la sentinelle en repère un, elle émet un aboiement et tout le groupe se précipite vers le terrier le plus proche.

Les suricates explorent leur nouvel enclos. MNHN - FG. GRANDIN
suricates © MNHN F.G Grandin

Les suricates

Faites connaissance avec le groupe de suricates

Les suricates sont arrivés au Parc zoologique de Paris en avril 2019. Karaba est la femelle dominante. Ils partagent leur enclos avec les otocyons, des petits mammifères également appelés renards à oreilles de chauve-souris.

Suricates © MNHN – F-G. Grandin

Parrainer Les suricates

Vous pouvez parrainer cette espèce pour préserver la biodiversité et bénéficier de contreparties exclusives.

Parrainer cette espèce
Parrain