Horaires d’été : du 21 juin au 31 août inclus, le Parc Zoologique de Paris est ouvert tous les jours de 9h30 – 20h30.

Attention : fermeture exceptionnelle mercredi 24 et samedi 27 juillet en raison des Jeux Olympiques.

Back to top
Lamantin © MNHN - F-G Grandin

Le lamantin des Antilles

Le lamantin des Antilles est un mammifère herbivore de la famille des siréniens qui se nourrit d’algues et de plantes aquatiques.

Fiche d’identité

Classe :
Mammifères, Siréniens, Trichéchidés
Espèce :
Trichechus manatus
Durée de vie :
environ 30 ans
Taille & poids :
3,50 m de long et jusqu’à 600 kg
Gestation :
11 mois, pour 1 à 2 jeunes
Habitat naturel :
rivières, zones côtières
Régime alimentaire :
végétarien
Région d’origine :
Amérique du Sud

Mode de vie

Cette « vache de mer » vit dans les eaux peu profondes des Caraïbes, sur la côte sud-est des États-Unis, ainsi que dans certains estuaires et fleuves de Guyane. Sa cohabitation avec les humains est difficile, notamment en raison des collisions avec les bateaux et des rejets de polluants.
Le lamantin passe 6 à 8 heures par jour à manger, et peut ingurgiter jusqu’à 50 kg de nourriture quotidiennement.

Signes distinctifs

Son nom latin Trichechus lui vient des poils qui recouvrent son corps et son museau. Ce sont des poils sensoriels mesurant les vibrations de l’eau.
Le lamantin se caractérise également par le développement de sa lèvre supérieure, qui est un véritable organe préhenseur.

Un peu d'histoire
Ses « lamentations » ont longtemps été interprétées par les marins comme les appels amoureux des sirènes de la mythologie !

Le lamantin : une espèce menacée

Les lamantins sont menacés par les blessures mortelles causées par les hélices, filets et autres accessoires de pêche, le rejet de polluants dans les eaux et la prolifération d’algues toxiques. À ces causes environnementales et anthropiques s’ajoute une maturité sexuelle tardive et gestation très longue : environ 12 mois pour un seul petit.  

L'action du Muséum pour protéger le lamantin

Le Parc zoologique de Paris participe à un programme de recherche sur la communication entre individus qui aidera à mieux protéger cette espèce dans son milieu naturel. L’accueil d’une femelle permettra la reproduction dans le cadre d’un projet de réintroduction du lamantin dans le Parc national de Guadeloupe.

Les lamantins des Antilles

Faites connaissance avec les lamantins

Tinus partage son bassin avec deux mâles, Husar et Kaï. Pour reconnaître Tinus, observer son plastron, sa partie ventrale : il y a une marque blanche en forme d'étoile. Autre signe distinctif : ses petits bourrelets sous les nageoires !

Lamantin © MNHN - F-G Grandin
Lamantin © MNHN - F-G Grandin
Lamantin © MNHN - F-G Grandin

Carte d'identité

Prénom (s) : 
Tinus, Husar et Kaï

Dates de naissance : Tinus est né le 6 octobre 1989, Husar le 8 septembre 2003 et Kaï le 8 octobre 2009.

Sexes : Tinus, Husar et Kaï sont des mâles.

D’où viennent-ils ? Tinus est né au zoo royal « Artis » d'Amsterdam, Husar au zoo de Nuremberg et Kaï au zoo de Singapour.

Vous aimerez aussi

Évènement
Lamantin © F-G Grandin - MNHN
Toute l'année, les mercredis et samedis

De 14 h 30 à 16 h
Pour voir les créneaux disponibles, se référer à la billetterie en ligne

Évènement
Tinus, le lamantin © Manuel Cohen - MNHN
17 et 18 mars 2018
Évènement
Plongée avec les lamantins © MNHN - François-Gilles Grandin
25 et 26 mars 2017
Arrivées d’animaux
Arrivée du lamantin Husar © MNHN - François-Gilles Grandin
20 juin 2016

Arrivée d’Husar, le lamantin

Arrivée d’animaux
Arrivée du lamantin Husar © MNHN - F-G Grandin
20 juin 2016
Communiqué de presse