Back to top
Photo d'un vautour fauve

Un projet de réintroduction de vautours fauves en Bulgarie

Évènement

Un vautour fauve né au Parc zoologique de Paris va être réintroduit en Bulgarie aux côtés d’autres individus. Grâce à des balises GPS, le trajet du groupe sera suivi en temps réel.

Du Parc zoologique de Paris à la Bulgarie

Le Parc zoologique de Paris participe activement à des projets de recherche, de conservation et de réintroduction. Grâce à l’implication de l’ensemble des équipes du Parc et de ses partenaires, un projet essentiel de réintroduction va se concrétiser cette année.

Fin 2021, un jeune vautour fauve né au mois de juin a quitté le Parc zoologique de Paris pour le Parc animalier de Sainte-Croix, en Moselle. Il a rejoint 4 autres individus, venant de zoos différents.

Les animaux sont ensuite partis pour différents sites de réintroduction en Bulgarie. Ils vont tout d’abord passer plusieurs mois dans des volières de « pré-relâcher » pour se familiariser avec leur nouvel écosystème.

Photo d'un vautour fauve

Un suivi en direct grâce à des balises GPS

Grâce aux fonds récoltés en 2021 via le programme de parrainage mis en place pour financer des projets de conservation, le Parc zoologique de Paris a fait l’acquisition des 5 balises GPS qui serviront à tracer les vautours relâchés dans les Balkans.

Ces balises, utilisées par d’autres chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle, sont des prouesses technologiques ! Pesant moins de 70 g (soit moins de 0,7 % du poids de l’oiseau), elles embarquent un panneau solaire permettant de fournir de l’énergie pendant plus d’un an à un émetteur GPS pointant la longitude, la latitude et l’altitude de l’oiseau plusieurs fois par jour. Ces données sont envoyées sur un serveur permettant ainsi de surveiller quotidiennement l’oiseau à distance.

Ce suivi en temps réel permet de contribuer à la conservation de ces rapaces et d’améliorer les programmes de réintroduction. Leur réussite ne se limite pas au relâché de l’animal, mais se juge à long terme, en analysant les déplacements, les aires d’alimentation ou de nidification des oiseaux.

Grâce à la contribution des parrains, nous pourrons partager le chemin que parcourront les vautours fauves français dans le ciel bulgare.

Photo d'une balise GPS

Vous aimerez aussi

Arrivées d’animaux
Loup ibérique mâle
21 juillet 2022

De nouveaux animaux au Parc Zoologique de Paris

Au cœur des biozones
Manchots dans l'eau © MNHN - Manuel Cohen
19 juillet 2022

Fraîcheur garantie au zoo cet été