Back to top
Maki catta, Lemur catta © F-G Grandin - MNHN

Protection et conservation des lémuriens de Madagascar

Le Parc Zoologique de Paris est l’un des spécialistes mondiaux des lémuriens, et ce depuis 30 ans.

Les lémuriens sont des primates très étudiés par les scientifiques car ils sont endémiques de Madagascar et de nombreuses espèces sont en danger de disparition.

En effet, leur habitat naturel est très menacé : 90 % des forêts originelles où ils vivent à Madagascar ont été détruites par les activités humaines.

À Madagascar, les équipes vétérinaires et scientifiques du Parc Zoologique de Paris organisent et participent à plusieurs programmes de protection des lémuriens. En collaboration étroite avec des organismes malgaches, nos experts apportent leur savoir-faire vétérinaire et scientifique : ils participent à des inventaires de population, des études génétiques, des campagnes de sensibilisation des habitants.

De plus, les équipes du Parc Zoologique de Paris prennent part à des programmes de gestion des populations sauvages et captives, et travaillent au renforcement des populations dans leur habitat, à Madagascar (translocations, et éventuellement réintroductions).

Grand Hapalémur © MNHN - F-G Grandin
Propithèque couronné © MNHN - François-Gilles Grandin

Les programmes du Parc Zoologique de Paris concernent plusieurs espèces de lémuriens, toutes en danger d’extinction :

  • le lémur vari à ceinture blanche (Varecia variegata subcincta), sur la liste des 25 primates les plus menacés au monde, en danger critique d’extinction
  • le grand hapalémur (Prolemur simus), en danger critique d’extinction
  • le lémur aux yeux turquoises (Eulemur macaco flavifrons), en danger critique d’extinction
  • le propithèque couronné (Propithecus coronatus), en danger
  • le petit hapalémur de l’Ouest (Hapalemur occidentalis), vulnérable

Grâce aux parrainages des lémuriens, les experts du Parc Zoologique de Paris développent davantage de programmes de protection de ces espèces, fournissent des soins vétérinaires aux animaux et mettent en place des actions de sensibilisation des populations locales.

À la Une