BILLETTERIE EN LIGNE OBLIGATOIRE

Réservez votre billet en ligne.

La réservation de billet d’entrée est obligatoire pour tous, y compris les visiteurs bénéficiant de la gratuité et les détenteurs de titre d’entrée (billets achetés à l’avance, billets prolongés, invitations, pass annuel…), pour ces derniers la réservation est gratuite.

Aucune vente sur place ne sera possible.

En semaine nous proposons un billet daté pour le jour de visite et le weekend deux tranches horaires par jour (matin et après-midi).

Veuillez noter que les jours de forte affluence, notamment les weekends, le temps d'attente à l'entrée du zoo et de la serre peut être très important. Les périodes d’affluence à l’entrée sont généralement le matin à l’ouverture et en début d’après-midi.

Toutes nos équipes sont mobilisées pour vous offrir un accueil de qualité, et garantir le respect des règles sanitaires et de sécurité.

Back to top
Soin sur un tatou à six bandes © MNHN - F.-G. Grandin

Une palette de métiers

Le fonctionnement d'un parc zoologique requiert des compétences et des expertises variées, d'où la vingtaine de métiers, occupant une centaine d'agents, réunie au Parc zoologique de Paris. En voici un aperçu...

LE VÉTÉRINAIRE

Chargé de la santé des animaux, le vétérinaire intervient aussi bien pour les soins courants que pour les interventions exceptionnelles. Chaque matin, le vétérinaire réalise sa tournée, en s’appuyant sur les observations des soigneurs. Poser des puces électroniques sur des lémurs catta nés dans la nuit, soigner une grue couronnée, effectuer une prise de sang à des zèbres... Un quotidien atypique et stimulant. Grâce à la clinique vétérinaire à la pointe de la technologie installée au Parc zoologique, il peut exercer son rôle de praticien dans les meilleures conditions : établir un diagnostic, administrer un traitement, faire de la chirurgie. Il s’occupe également de mettre en place les fiches d’alimentation - c’est lui qui établit les menus des animaux - et les traitements préventifs pour éviter l’apparition des maladies. Une baie de vision, donnant sur la salle de chirurgie, vous permet d’observer régulièrement des interventions médicales.

LE SOIGNEUR ANIMALIER

Acclimatation d’un nouvel arrivant, isolement d’un individu, changement de température, blessure, chaleur d’une femelle, tension entre deux animaux, détérioration d’une structure, etc., le soigneur animalier rend compte de ses observations sur une fiche de suivi à destination des chefs soigneur et vétérinaires. Les problèmes soulevés et les mesures à prendre pourront ainsi être discutés avec eux.

Nourrissage des otaries à crinière

LE SOIGNEUR-PLONGEUR

Nouveau métier du Parc zoologique de Paris, le soigneur-plongeur est chargé tout particulièrement des animaux en bassins. Sa double compétence lui permet de plonger pour examiner et nettoyer les bassins. Chaque matin, il réalise une tournée d’inspection afin de vérifier la bonne santé des animaux et l’état des installations. Le nourrissage et le nettoyage des lieux de vie des pensionnaires font également partie de ses missions quotidiennes. Dans le cas des otaries qui mangent quatre à six fois par jour, c’est aussi l’occasion d’échanger avec vous !

Plongeur qui nourrit les lamantins © MNHN - F-G Grandin

LE JARDINIER

Le jardinier assure l’entretien des végétaux au quotidien - taille, tonte, ratissage et observations de la bonne santé des plantes - tout cela dans un esprit d’horticulture durable. Il n’utilise les produits phytosanitaires (engrais, pesticides, fongicides…) que s’il n’y a pas d’autre recours et est très attentif, à repérer et à juguler les parasites et les maladies. Comme pour les animaux, mieux vaut prévenir que guérir! Il doit également veiller à maintenir les espaces propres et praticables, dans de bonnes conditions de sécurité aussi bien pour les animaux que pour les visiteurs, le tout s’inscrivant dans la démarche voulue par le concepteur paysagiste afin de garder au parc sa beauté initiale. Des missions qui s’avèrent très polyvalentes et dépassent le cadre habituel de l’entretien d’espaces verts d’autant que la formidable serre tropicale nécessite un entretien spécifique où un équilibre doit se trouver entre les plantes et les animaux qui y cohabitent.