Information

En raison d'un problème technique, le téléphone du Parc ne fonctionne pas actuellement. Pour toute question, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact.

Back to top

Pour les nouveaux soigneurs, une intégration aux allures de challenge

Métiers

Au cours du mois de décembre, le Parc zoologique de Paris a vu une dizaine de nouveaux soigneurs rejoindre les équipes. Pour ces nouvelles recrues l’enjeu est de taille car, plus qu’arriver dans un nouveau lieu de travail, intégrer le Parc zoologique de Paris à cette période c’est "intégrer une grosse machine en ordre de marche" selon Fabrice Bernard, chef soigneur.

En l’espace de six mois, le nombre de soigneurs a quadruplé. En cette fin d'année 2013, Fabien, Karen, Bastien et Ludovic, fraîchement arrivés, prennent leurs marques dans un parc en pleine mutation.

Pour l’instant, les secteurs établis sont temporaires et évoluent en fonction de la livraison des zones. "Pour le moment, vous avez l’avantage de devancer les animaux, explique le chef soigneur aux nouveaux venus. Vous avez du temps pour vous approprier les lieux et comprendre l’organisation générale. Après, tout va s’enchaîner très vite et il va falloir être vite opérationnel". Pour certains soigneurs affiliés à leurs futurs secteurs, les transferts et arrivées des animaux dans leurs enclos définitifs vont se faire au fur et à mesure, comme c’est déjà le cas dans la Grande Serre tropicale. Pour d’autres, affiliés à des zones réceptionnées plus tard, comme la Patagonie, le rythme risque de s’intensifier subitement.

À ce stade l’enjeu principal est donc de comprendre que tout est en perpétuelle évolution. L’adaptation sera le mot d’ordre pour cette période de transition qui, chaque jour, apporte son lot d’imprévus. "Sans arrêt nous devrons nous recaler entre nous, être réactifs, prendre des initiatives, apporter des solutions temporaires et discuter ensemble des définitives. Rien ne doit échapper à notre vigilance !" insiste Fabrice. 

Recommandation faite, les soigneurs doivent aussi s'approprier l'organisation globale de leurs missions : suivre la feuille de planning, remplir quotidiennement les fiches animalières et les fiches techniques, distinguer les priorités, travailler en synergie avec les autres professionnels de l’équipe animalière et bien sûr, être aux petits soins pour chacun des animaux.

Une intégration aux allures de challenge, mais les nouveaux venus savent qu’ils peuvent compter sur l’expérience des plus anciens.

Vous aimerez aussi