Back to top

Pour les girafes, une alimentation aux petits oignons

Prise en soin

Quand on mesure près de 6 m de haut et que l’on pèse plus de 800 kg, on doit avoir un sacré appétit ! Et pour une tablée de 16 dans ce genre là, mieux vaut être prévoyant. Au Parc zoologique de Paris, les 16 girafes (Giraffa camelopardalis peralta) bénéficient d’une alimentation aux petits oignons : fruits et légumes, luzerne à volonté et la fameuse barbotine !

Dans la nature, une girafe mange quotidiennement entre 7 et 70 kg de feuilles. Ici, l’alimentation des girafes est choyée et diversifiée, car de la qualité des repas dépend directement la bonne santé des demoiselles. « Par jour, une girafe va avoir en fruits et légumes, 7 oignons, 3 bananes, 1 kg de carottes et 750 g de pommes. Je vous laisse faire le calcul pour l’ensemble ! » plaisante Geoffrey Fruleux, soigneur des girafes.

Et ce n’est pas tout ! Accrochés en haut d’une potence ou aux extrémités des enclos, les ballots de luzerne restent convoités. Servie à volonté, la luzerne doit être d’excellente qualité. De la deuxième, voire troisième coupe, la moins fibreuse et la plus feuillue. Les 30 tonnes livrées chaque trimestre sont vérifiées avec attention. Car ces dames sont capricieuses. Si la luzerne comporte un peu de foin, les girafes n’y toucheront pas.

 

Capricieuses, certes, mais surtout très gourmandes. En témoigne le succès de la barbotine, recette miracle made in Vincennes et copiée depuis par les autres parcs zoologiques.

La barbotine est un mélange de farine d'orge et de flocons d’avoine bouillis. La mixture historique a traversé les époques et subi quelques changements mais rencontre toujours un franc succès qui dépasse aujourd’hui le Parc zoologique de Paris puisque d’autres zoos en demandent régulièrement la formule. Cette gourmandise qui remet sur pied et rend le poil des girafes brillant, est aussi utilisée comme récompense pour les entraînements.

Vous aimerez aussi