Horaires d’été : du 21 juin au 31 août inclus, le Parc Zoologique de Paris est ouvert tous les jours de 9h30 – 20h30.

Attention : fermeture exceptionnelle mercredi 24 et samedi 27 juillet en raison des Jeux Olympiques.

Back to top

Partenariat public-privé

La rénovation du Parc Zoologique de Paris fut un dossier complexe, tant du point de vue technique que juridique. Le Muséum ne pouvant mobiliser les ressources financières requises, la mise en place d’un partenariat public-privé (PPP) s’est avérée la solution la plus adaptée pour mener à bien la rénovation.

Suite à la procédure lancée en décembre 2007, l’offre du groupement d’entreprises Chrysalis a été retenue. Ce PPP, signé entre Chrysalis et le Muséum national d’Histoire naturelle, est le premier en France à concerner un établissement animalier. Sur la base du programme établi par le Muséum, le partenaire privé Chrysalis a pris en charge les missions de conception architecturale et paysagère, le préfinancement, la réalisation de l’ouvrage ainsi que son entretien et sa maintenance pour une durée de 25 ans. Le Muséum conserve la direction de l’établissement, les missions animalières, vétérinaires, scientifiques et pédagogiques qui correspondent à l’ensemble de l’exploitation du site.

Le groupement Chrysalis

Afin de proposer un projet de rénovation conforme au programme établi par le Muséum, CHRYSALIS, a fait appel à un groupement de maîtrise d’œuvre constitué de :

  • l’Atelier Jacqueline Osty et Associés, (AJOA), paysagiste urbaniste, pour la conception paysagère du parc
  • Bernard Tschumi urbanistes Architectes, (BTuA), avec Véronique Descharrières, pour la conception architecturale des nouveaux bâtiments
  • Synthèse Architecture avec Bernard Hemery pour la maîtrise d’oeuvre des bâtiments techniques et des bâtiments rénovés
  • El Hassani et Keller pour la scénographie des vivariums et la signalétique pédagogique et fonctionnelle du parc
  • Setec Bâtiment pour les lots techniques fluides hors traitement d’eau des bassins
  • Bouygues Bâtiment Île-de-France pour les autres lots techniques.

Le financement du projet repose sur des fonds propres apportés par les actionnaires de CHRYSALIS et implique également la Caisse des Dépôts, le Crédit Foncier de France et la Caisse d’Epargne Île-de-France.